Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avec ou sans lumière dans les toilettes

Avec ou sans lumière dans les toilettes

Une chose inattendue, décalée, nous frappe la toute première fois qu’elle se présente à nous, ensuite on s’y habitue. Habitue, quel mot ! N’entendez-vous pas, comme moi, « l’habit tue » ?

J’ai seize ans, gros conflit entre le père et le fils, nous ne nous adressons plus la parole depuis un mois. C’est suffoquant pour ma mère. La maison bourdonne de non-dits, d’agressivité rentrée. Je ne sais comment, mais elle réussit à nous faire partir tous les deux dans le Limousin visiter des cousins pour nous réconcilier et, comme elle dit, nous faire un peu changer d’air.

Quand je demande à ma cousine Ghislaine de Saint-Junien de m’accompagner jusqu’à la porte des toilettes, sa réflexion me laisse songeur : « Je vais t’allumer la lumière vu que tu ne vois pas où se trouve le bouton. »

Oui, oui, lu ainsi, évidemment que c’est hilarant et un tantinet disons inconséquent, mais ça s’est reproduit des centaines de fois tout au long de ma carrière d’aveugle professionnel. Parfois, les gens réalisent l’énormité de leur proposition. Soit ils en rient de bon cœur, soit ils s’habillent du manteau de la honte et de l’embarras. L’habit tue, on a vu cela plus haut. Mais par chance, ça ne me coupe jamais l’envie de pisser, avec ou sans lumière dans les toilettes. Alors, vous pouvez continuer à allumer la lumière vu que je ne vois toujours pas le commutateur !

 

 

Avec ou sans lumière dans les toilettes
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article