Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Votre premier aveugle par Guy Conte

Votre premier aveugle par Guy Conte
Votre premier aveugle par Guy Conte

1. Faites appel à vos souvenirs : racontez nous la toute première fois que vous avez vu ou rencontré un aveugle ?

 Idalie c'est le nom de ma " première aveugle ". C'était  il y a plus de 60 ans et cette vieille dame, au prénom si étrange, arrivait, dans mon village natal, en moto. Mais non!!! elle ne conduisait pas.., elle était la passagère de son mari et venait visiter sa famille. Le trajet n'était pas très long depuis le village voisin, mais l'inconfort d'une vieille 250 Terrot  portant une aveugle à canne blanche, a rendu "l'attelage" inoubliable à mes yeux d'enfant. Cela faisait un peu Don Quichotte et d'ailleurs c'est au pays de Cervantès que prend place mon plus intense souvenir d'aveugle. (Balèze la transition n'est ce pas...)

En effet, à 20 ans j'enfourchais ma 2 CV pour rejoindre une belle à Salamanque en Espagne. C'était la première fois que je sortais de France, et j'arrivais avec mon âme d’ardéchois dans une Espagne Franquiste jusqu'au bout des tricornes. En soirée, les espagnols sortaient sur la " plaza mayor " et se retrouvaient pour déambuler ensemble et refaire leur monde... C'était un vrai plaisir de les voir gesticuler et d'entendre le brouhaha "étouffé" des conversations. Dans son immense bonté..., Franco autorisait les aveugles à vendre les billets de loterie nationale, et ceux-ci s'installaient sous les colonnades qui offraient un brin d'abri pour les journées débordantes de soleil. Ils étaient donc 4, chacun à un angle de la place. Ils criaient pour arriver à couvrir les voix de la foule et réussir à vendre quelques billets de loterie. C'étaient essentiellement des hommes et leurs voix graves et plaintives sont encore, 45 ans après, gravées dans ma mémoire. Leur " Paaaaraaaa hoy " ( Pour aujourd'hui ) sonne encore au fond de moi comme un cri lugubre sortit des tréfonds de la misère. Ils n'étaient peut être pas malheureux, mais ils en donnaient vraiment l'impression. J'en tremble encore.

2. Que vous évoque la cécité ?

Le manque de lumière est pour moi la chose qui me semble la plus difficile à vivre même si je sais que l'humain s'adapte à beaucoup de choses et qu'il se crée d'autres lumières.

3. Racontez-moi la rencontre que vous rêvez de faire avec trois personnes aujourd’hui disparues ?

Gandhi pour savoir Comment ? Hitler pour savoir Pourquoi ? (j'espère qu'il a eu le temps de réfléchir) et peut être moi après ma mort pour savoir comment ça c'est passé.

4.Qu’est-ce qui vous manque ?

Ma plus grande richesse c'est de savoir me passer de ce dont je n'ai pas besoin et j'ai très peu de besoins

5.Vous m’invitez à votre table, vous me faites manger quoi ?

Comme tout le monde ce que le jardin voudra bien nous donner et que Marita voudra bien cuisiner. Si tu es sympa, je peux aussi essayer de cuisiner moi-même, mais c'est moins rassurant.

Votre premier aveugle par Guy Conte
Votre premier aveugle par Guy Conte

6.Vous avez le pouvoir de faire parler un animal, lequel et pourquoi ?

Un des derniers dinosaures, je sens que l'on à quelque chose en commun...

7.Que regardez-vous en premier chez l’autre ?

Ça dépend chez qui ! Mais j'aime beaucoup les yeux. C'est ce qui rend la rencontre d'un aveugle déstabilisante.

8.Qu’est-ce qui vous fais le plus peur ?

Étonnant, j'avais raté la question ce doit être un acte manqué... j'ai peur de tout, mais de moins en moins ; pourvu que ça dure...

9.Où m’emmèneriez-vous en voyage ?

J'ai arrêté de courir le monde et je crois bien que ce serait dans mon environnement, en essayant de choisir des lieux un peu sonores, ou totalement silencieux. Peut être une grotte pour être un peu plus à égalité.

10.Qu’aimeriez-vous le plus décrire à un aveugle ?

 J'en ai aucune idée. T'as qu'a passer tu "VERRAS" bien...

 

Votre premier aveugle par Guy Conte
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article