Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autoportrait satirique

Autoportrait satirique

Brouillaud t’es devenu mytho

En sortant du mitar

Du côté de Palo Alto

Où t’avais embrouillé un prince du Qatar.

 

La modestie ça n’a jamais été ton fort

Aveugle, tu dis que tu vois

Mille et une fois tu as trompé la mort

Mais qui te croit, peut-être même pas toi ?

 

Tu t’es mis en danger à Tanger

Tu as pris un râteau à Quito

Mais rien ne pouvait te déranger

T’étais au-dessus de tout, mytho !

 

Mytho ne mitonne plus ta mythologie

Gloire et pouvoir au saint dollar

Relooke ton arrogance d’un peu d’éthique, d’écologie

Et fais un effort pour y croire.

 

Après une fausse route à Beyrouth

Tu as choppé la jaunisse à Tunis

En duel tu as provoqué le doute

Des dominants tu es devenu complice.

 

Il y a mille ans, t’as posé pour les bas-reliefs de Khajuraho

À Lanzmann tu as dicté la chanson Je suis un aventurier

À l’époque de bronze tu régnais sur Mohenjo-Daro

Tu ne joues plus aux jeux de hasard, tu préfères fouiller dans les poches du croupier.

 

Ici mégalo, ramasseur de mégots

Là-bas parasite parano partisan de la paresse  

Nyctalope lycanthrope misanthrope, que d’egos !

Katmandou, sous l.s.d. tu n’avais ni nom ni adresse.  

 

À la cour du grand sultan Moghol de Dehli

Le grand voyageur Ibn Battuta, c’était déjà toi, déjà toi

Devant tes aventures Marco Polo a pâli

Quand tu lui as raconté ta fausse route de la soie.

 

Un temps t’as prétendu entendre l’écho des parfums

Ne plus confondre les reflets avec leur créateur

T’affirmais que tu communiquais avec les défunts

Dragueur et beau parleur.

 

Lassé de citer la cécité

Au vingtième siècle t’as changé de cap

En vitrine t’as misé sur la spiritualité

T’en avais ta claque de vendre du handicap.

 

Au Maharastra, quand la mâhâranî

T’a tendu les clés de son royaume

Tu lui as dit : « votre Majesté, un homme libre n’a pas de nid »

On ne te la faisait plus : avant toi Ève et Adam avaient déjà croqué la pomme !

 

Mytho, sors du mitar du cercle des menteurs

On sait, t’as été Bougainville, Magellan

Va voir un docteur,

Les médocs ça coupera tes élans !

 

Tes réincarnations on s’en fout

Incarne-toi dans tes carnets

C’est fini Katmandou

De ton guidon lève un peu le nez.

Autoportrait satirique
Autoportrait satirique
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article